• Hell Yearh !

    Reçu aujourd'hui le magnifique coffret Vomit Gore Trilogy de Lucifer Valentine édité par Unearthed Films et regroupant Slaughtered Vomit Dolls , ReGoregitated Sacrifice , Slow Puke Torture Chamber ainsi que le court métrage A Perfect Child of Satan sans compter les nombreux bonus. (payé 50 euros hors frais de port)

    Petites photos de la bête :

     

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438272367-dscn0719.jpg

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438272367-dscn0719.jpg

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438272387-dscn0720.jpg

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438272387-dscn0720.jpg


    2 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Marian Dora est l'un des meilleurs réalisateurs de films extrêmes , mais aussi l'un des plus mystérieux. Les informations sur lui et sur ces films sont peu nombreuses. Je vous recommande chaudement d'allez zieuter cette interview du sieur disponible sur le site MollyWalsh Video Production :

    http://www.mollywalshvideo.com/2015/07/interview-with-marian-dora.html?m=1

    P.S : A noter qu'une interview moins récente mais intéressante également est disponible traduite en français sur le très bon site Sadique Master ;)


    votre commentaire
  • Bien le bonjour !

    Reçus en ce début de semaine deux titres du catalogue de chez Uncut Movies.

    Demon Terror d'Andreas Bethmann mélangeant horreur et érotisme ainsi que le bien gore Barricade de Timo Rose pour 10 euros pièce.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438170108-dscn0706.jpg

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/31/1438170108-dscn0706.jpg


    votre commentaire
  • http://media.senscritique.com/media/000000159081/source_big/Gutterballs.jpg

     

    Année : 2008

    Réalisé par Ryan Nicholson

    Casting : Alastair Gamble , Saraphina Bardeaux , Stephanie Schacter ect ...

    Résumé : Un viol particulièrement sadique ouvre la voie à une série de meurtres sanglants lors d’une soirée bowling entre deux équipes concurrentes. Un par un, tous les joueurs vont être massacrés par un étrange tueur masqué, armé entre autres de quilles de bowling un peu spéciales... Sexualité dépravée, têtes arrachées, membres écrasés, corps mutilés : le meurtrier ne s’arrêtera qu’une fois les dix têtes tombées. Strike !

    La critique de Cannibal Cunt :

    Gutterballs est un slasher/gore aux airs de rape and revenge , second film réalisé par Ryan Nicholson , réalisateur issu du milieu des effets spéciaux. Le film se veut être un hommage aux slashers des années 80 , le réalisateur citant notamment Carpenter parmi ses influences. Mais alors qu'est ce que ça donne ?

    http://mondocine.net/wp-content/uploads/2013/08/Gutterballs28.jpg

    Gutterballs est un bon film malheureusement trop inégal et rempli de défauts. Les acteurs sont incroyablement mauvais et agaçants (particulièrement Alastair Gamble) et plombent le long-métrage tout comme les dialogues qui sont grossiers et stupides. La musique , au début sympathique , se fait trop répétitive (sérieux j'ai dû entendre 2 ou 3 musiques différentes dans tout le film) et devient vite soulante. Et à noter également dans les gros défauts une qualité d'image parfois douteuse bien que dotée d'un certain charme. Heureusement toutes ses lacunes sont rattrapées par le reste du film. Comme dit plus haut , Gutterballs se veut un hommage aux slashers des années 80 et dans ce sens , c'est réussi. Le film a su retrouver une esthétique et un style proche des slashers. Le grain de l'image sent bon les eighties, ainsi que la musique fort synthétisée et datée , tout comme les dialogues peuvent rappeler certains films des années 80. Nicholson réutilise les clichés des slashers de l'époque et utilise les mêmes mécanique de progression dans son histoire. Le film est très référentiel , bourré de clins d’œil et d'hommages , à commencer par son tueur , affublé d'un sac de bowling sur la tête , tel Jason et son sac en toile de jute dans le second Vendredi 13 , Le Tueur du vendredi. 


    http://www.chud.com/articles/content_images/34/0403gutterballs5.jpg

     

    L'aspect du tueur est totalement grotesque et le film à un ton complètement décalé. Le long-métrage nous offre des meurtres originaux et gores ainsi que des scènes de sexes assez poussées et outrancières. Ainsi on assiste à un découpage de pénis post mortem sur un travelo , un jeune homme se fait sodomiser par une quille taillée en pointe puis exploser le crâne par autre quille ou encore le meilleur meurtre du film ou un des jeunes se fait littéralement défoncer le crâne par une machine à cirer les boules  Gutterballs va peut-être un peu trop chercher du côté de la provocation facile et puérile surtout en ce qui concerne la nudité masculine , ainsi même que l'érotisme fort grossier , mais il reste extrêmement jouissif. Le film enchaine les meurtres brutaux et fait monter la dose de gore et d'outrances de scènes en scènes pour terminer sur un final extrêmement sanglant , un vrai bain de sang ! De plus les effets spéciaux sont excellents. C'est tellement gore que certaines séquences ont dû être tournées en studio car impossibles à tourner au bowling lui-même.

     http://4.bp.blogspot.com/-BpTqi0kjh08/VMOwzjzXFFI/AAAAAAAAIhU/0my4fzJEx_o/s1600/condom%2Beyes.jpghttp://www.cinealliance.fr/critique/images/stories/dvd/gutterballs10.jpg

    Gutterballs est donc un film très intéressant , jouissif et bourré de bonnes idées et de bonnes intentions. Malgré tout il a pas mal de défauts mais reste fortement conseillé aux amateurs de gore et de films bis.


    1 commentaire
  • Salut à tous !

    Petite commande en provenance de Grenoble reçue aujourd'hui :

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437664300-dscn0630.jpg

    Pour commencer deux pornos-gore allemands par Andreas Bethmann , éditions de chez Uncut Movies dont 500 exemplaires seulement pour Rossa Venezia (au lieu de 1000 pour tout les autres DVD de l'éditeur) qui est totalement épuisé chez l'éditeur. 20 euros pour le deux , un très bon prix.

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437664300-dscn0630.jpg

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437664287-dscn0631.jpg

    Voici venu ensuite deux films édités chez Unearthed Films , éditeur spécialisé dans les films gores/trash ou expérimentaux. On retrouve donc l'ultragore Das Komabrutale Duell et le bien dégueu Regoregitated Sacrifice du génial Lucifer Valentine , les deux pour 20 euros , ce qui encore une fois est un très bon prix.

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437664287-dscn0631.jpg


    votre commentaire
  • http://media.senscritique.com/media/000000114804/source_big/Saw_III.jpg

    Année : 2006

    Réalisé par Darren Lynn Bousman

    Scénario : Leight Whanell

    Casting : Tobin Bell , Shawnee Smith , Angus Macfadyen ...

    Résumé : Le Tueur au puzzle a mystérieusement échappé à ceux qui pensaient le tenir. Pendant que la police se démène pour tenter de remettre la main dessus, le génie criminel a décidé de reprendre son jeu terrifiant avec l'aide de sa protégée, Amanda... Le docteur Lynn Denlon et Jeff ne le savent pas encore, mais ils sont les nouveaux pions de la partie qui va commencer...

    La critique de Cannibal Cunt :

    Saw III aurait été idéal pour terminer la série des Saw et est le dernier bon film de celle-ci. Mais apparemment, ce n'est pas du tout l'avis général. Assez surpris de voir autant de dédain et de haines autour de ce film, qui sans être génial n'est pas non plus un total étron.

    http://a402.idata.over-blog.com/300x200/1/40/85/80/Saw-3/saw3_3.jpg

    Ce troisième Saw s'éloigne clairement du genre Thriller auquel appartenaient essentiellement les deux premiers films (aspect qui reviendra dès Saw IV et jusqu’à Saw 3D). J'ai beaucoup vu comme reproche que le film était inutilement très gore. Or, le film n'est pas le plus gore de la série des Saw mais surtout c'est le seul qui réussi à donner cette tension à ces scènes gores (la scène d'opération sur le cerveau de Jigsaw , très frontale et particulièrement éprouvante et tendue) , ce qui donne une autre dimension au long métrage, elles ne sont pas totalement gratuites et inutiles et apportent pas mal au film. Ce film est aussi le plus sombre de la saga avec le premier, avec une ambiance un poil malsaine.

    http://s3.birthmoviesdeath.com/images/made/SawIII_Skull_1200_673_s.png

    Le scénariste Leigh Whannell (qui cédera sa place dès Saw 4) livre toujours un bon scénario, pas exempt de défauts et simple mais efficace et qui réussi d'ailleurs a apporter le dernier twist final correct de la série (et qui n'abuse pas encore trop de flashbacks). Après il faut le dire, le film tente parfois de se la jouer faussement réfléchi et intelligent, surtout via le discours de Jigsaw ce qui peux s’avérer agaçant. Pas besoin d'en faire autant, surtout qu'au final son propos ne recèle pas grand chose d'intéressant.

    Du côté des acteurs, ils jouent plutôt bien, pas vraiment de soucis de ce côté la.
    Niveau mise en scène, rien de spécial : Darren Lynn Bousman fait le job, sa réalisation n'est ni bonne ni mauvaise, juste banale. Seul gros soucis : le montage épileptique lors des pièges, je suppose que c'est censé donner un rythme à la scène mais ça casse juste la tension de certaines scènes et atténue leur violence et leur impact. Je ne pense pas que l'on puisse le qualifier de mauvais réalisateur mais c'est certain : il n'a pas un grand talent ! Justement, pour le jeu mis en scène dans le film : les pièges en eux même sont assez inventifs mais malheureusement, je ne vois pas en quoi la mentalité de Jeff pourrait changer radicalement (ce qui est le but de Jigsaw) suite à juste trois pauvres épreuves. La film se recentre beaucoup sur Jigsaw mourant (et donc à son "médecin" Lynn et à Amanda), ce qui en soit est un bon point, mais laisse trop de côté Jeff et ces épreuves. On s'attache donc difficilement au personnage. Et d'ailleurs, même le choix de montrer Jigsaw aussi faible et à l'agonie est discutable. Le film tente clairement de l'humaniser au maximum et de justifier son combat, mais ça casse clairement l'image qui a été faite du personnage dans les deux premiers opus et ça le décrédibilise plus qu'autre chose.

    http://www.joblo.com/images_arrownews/saw3dvd2b.jpg

    Saw III a pas mal de défaut, mais il a aussi pas mal de qualité, et reste le dernier bon film de la saga Saw, qui conclut bien ce qui aurait du être la trilogie Saw. Des risques ont étés pris pour cet opus, et je suis quasiment sur que dans l'esprit du scénariste, ce film aurait du être le dernier. Je comprends parfaitement que certaines personnes n'aiment pas, que ce soit pour le changement assez radical par rapport à ce qu'était Saw au départ ou encore les excès de gore de l’ensemble. Mais le film ne mérite pas du tout d'être mis dans le même sac qu'un Saw IV ou V !


    2 commentaires
  • Reçu cette semaine Where the Dead Go to Die édité chez Unearthed Films , un film animé ultra malsain et 100 tears édité chez Uncut Movies , un film gore qui a l'air fort sympathique.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437395567-dscn0605.jpg

    En plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/30/1437395567-dscn0605.jpg


    votre commentaire
  • Bonsoir !

    J'étais installé aujourd'hui à Nieppe (dans le Nord de la France) dans un vide-greniers  pour vendre quelques conneries , DVDs et autres. J'ai donc visité la brocante et j'ai trouvés de sacrés trucs (vu le prix) sur un stand.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437320143-dscn0597.jpg

    Pour voir en plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437320143-dscn0597.jpg

    Donc niveau prix c'est simple : c'était 1 euro le DVD et vu que j'en ai prix beaucoup j'en ai eu 10 gratuits ! A noter que pour l'édition Collector 2 DVD de L'enfer des Zombies il y en avait deux , mais que une fois revenu sur mon stand un exemplaire à tout simplement été volé ! Pour le Call of Duty Advanced Warfare (le dernier) et le Bayonetta sur PS3 je l'ai ais payé 10 euros les deux.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437320315-dscn0599.jpg

    En plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437320315-dscn0599.jpg

    Sinon également acheté quelques livres : les poches 1 euro (dont 1 gratuit dans le lot) , le Ramsey Campbell 1,5 euros et pour le livre sur la Megadrive pareil.

    http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437319913-dscn0596.jpg

    Plus grand : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1437319913-dscn0596.jpg

     

     


    votre commentaire
  • Critique de Supplices Vaudous de W.A Ballinger

    Auteur : W.A Ballinger

    Titre original : Drums of the Dark Gods

    Parution : Édition originale 1966 , 1987 pour la traduction française chez fleuve noir horreur , Collection Gore.

    Résumé : De l'autre côté du lit, sur une natte tressée, gisaient les deux corps mutilés des Cudjoes. On les avait découpés vivants, morceau par morceau, après les avoir proprement écorchés. Ce genre de supplice prenait des heures et obéissait à un rituel complexe permettant à la victime d'assister à son propre dépeçage sans mourir ni même perdre conscience avant qu'il soit achevé.

    La critique de Cannibal Cunt :

    Comme à l'habitude des livres de la série gore , la quatrième de couverture se résume à un passage "gore" du livre. Donc pour résumer le livre : Le détective privé Richard Quintain et sa secrétaire Julie Wellsley , qui est dotée de pouvoirs parapsychiques , vont à Haïti afin de démanteler à la source un trafic de goba , une drogue extrêmement dangereuse.Alors qu'est ce que ça donne tout ça ? Et bien  il faut dire que cette histoire mélangeant enquête et magie noire est assez captivante et sympathique. Le récit n'est certes  pas transcendant mais vraiment captivant et les événements s'enchainent à un bon rythme (en même temps le livre est fort court , le récit va donc logiquement vite , 150 pages c'est rapide). On croise donc au fil des péripéties des adeptes de la magie vaudoue , des zombies et même les "tontons macoute"(assassins personnels du président). Les personnages sont intéressants et attachants , grâce à un bon développement ni trop long ni trop court, bien qu'un peu clichés (le coup de la jeune femme qui à des pouvoirs parapsychique parce qu'elle est vierge , mouais , pas terrible comme justification). Pour un roman de la série Gore , on n'assiste pas vraiment à des scènes si horribles ou gores , juste ce qu'il faut (au moins ça tombe pas dans la surenchère facile) de descriptions sordides (vous en avez justement un petit exemple sur la quatrième de couverture , marquée juste au dessus).

    L'histoire est donc un récit polar qui va au fil des pages de plus en plus verser dans le fantastique jusqu’à un final totalement fantastique et assez grotesque avec un méchant cliché dont le but était (bien évidemment) de dominer le monde grâce à sa fameuse drogue à accoutumance instantanée et avec l'aide des puissances des ténèbres. Justement je trouve que le livre va trop loin vers sa fin , ou l'on se croirait limite dans un roman de fantasy , alors que le livre avait jusque la gardé le contact avec la réalité , par exemple grâce à un passage fort réaliste et violent avec les fameux "tontons" qui compensait justement avec le passage précédent qui était fort fantastique.

    Mais en tout cas c'est un livre fort sympathique que je conseille de lire , à l’occasion. A noter que l'auteur (un écossais) est assez prolifique dans son pays d'origine et que Richard Quintain est au centre de toutes une série de romans d'enquêtes teintées de fantastique et de paranormal et c'est un personnage assez intéressant et plutôt attachant. Malheureusement ces autres ouvrages ne semblent pas avoir étés édités en France (tout du moins pas d'après mes recherches).

     


    1 commentaire
  • ViolentShitTheMovieFeat

    http://www.fangoria.com/new/exclusive-international-trailer-premiere-violent-shit-the-movie/

    Le premier Trailer pour le nouveau Violent Shit , Violent Shit : The Movie (au passage pourquoi The Movie , vu que les précédents opus étaient déjà des films ?) est arrivé ! En tout cas ça promet d'être bien fun et gore , pressé de voir le résultat.

    Pour jeter un œil sur le trailer , c'est par ici :


    votre commentaire