• Micro-Critique de Inner Voice de Jason Impey

    Micro-Critique de Inner Voice de Jason Impey

    (Attention : la critique suivante contient des spoilers, y comprit dans les screenshots, bien que n'empêchant en rien la bonne appréciation de l'œuvre.)

    Année : 2016

    Réalisé par Jason Impey 

    La critique de Cannibal Cunt :

    Petit billet aujourd'hui afin de parler d'un court-métrage tout juste sorti il y a quelques heures (pour le moment en vidéo cachée sur YouTube dont l'auteur m'a autorisé de mettre le lien en bas de chronique) pour une horreur très psychologique, le tout sur une très courte durée de 7:18 minutes. Pas de longue chronique donc aujourd'hui mais quelques lignes pour décrire les qualités et défauts de ce short.

    Micro-Critique de Inner Voice de Jason Impey

    Inner Voice nous raconte la vie tourmentée d'une schizophrène qui va finir par se mutiler et se suicider dans sa douche suite à des injonctions d'une voix dans sa tête. Un postulat simple, somme toute très classique mais pouvant donner quelque de tout à fait intéressant si l'aspect psychologique est très travaillé. En l'état le bilan est contrasté : le réalisateur montre plutôt bien l'esprit dans la tourmente de cette jeune femme, mais en même temps l'expérience est trop brève pour que le spectateur ai le temps de s'attacher au personnage ainsi que pour créer une psychologie vraiment profonde si bien que lorsque sa mort arrive elle n'a pas un grand impact. Le film évite également de trop verser dans le gore ou le choquant, juste ce qu'il faut pour ce genre d'histoire, mais de ce fait on ne peut pas miser sur le choc pour marquer la rétine et l'esprit du spectateur.

      Micro-Critique de Inner Voice de Jason Impey

    Malgré ça Inner Voice reste un court-métrage très sympa à voir. L'actrice joue correctement, le peu de gore qu'il y a est bon mais surtout, principal point fort  la réalisation. Alors bon ce n'est pas parfait mais on peut déceler la un vrai potentiel : l'image est belle, la réalisation est propre est soignée et certains plans sont vraiment très jolis et bien pensés, tout en restant dans quelque chose de simple. Finalement pour faire le bilan de tout ça (oui déjà, c'est vraiment un billet pour placer quelques mots sur le court et inciter les gens à s'y intéresser) je dirais que ce court-métrage n'est pas génial mais reste tout à fait honnête, réalisé avec soin et de bonnes intensions et qui, peut-être, verra un jour son réalisateur Jason Impey mettre à jour quelque chose de plus ambitieux au vu du potentiel décelable ici. En tout cas il a tout mon soutien pour ce court-métrage et éventuellement d'autres réalisations !

    Micro-Critique de Inner Voice de Jason Impey

    Pour voir ce sympathique court-métrage c'est ici, n'hésitez pas à faire part de vos impressions sur celui-ci en commentaire : 


  • Commentaires

    1
    Androstaub
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:06
    Mouai pour être simple ça l'est.... Un film qui coute que dalle et qui aurait pourtant pu etre mieux developpé pour que dalle...
    2
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:09

    Ouais c'est sur que ça a pas du couter grand chose, et ça manque clairement de développement. Mais bon y'a du potentiel je pense. 

    3
    Androstaub
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:25
    A la limite les nichons "gants de toilette" sont marrants ^_^
    4
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:30

    Rho tu es vilain ... bon j'avoue c'est drôle :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :