• Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

    Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

    (Avertissement : cette chronique contient des images à caractère pornographique)

    Année : 2015

    Réalisé par Luigi Zanuso (aka Dario Lussuria/Luigi Atomico)

    Résumé : Un réalisateur rêve ses cauchemars les plus profonds. Mais la réalité n'est pas toujours plus mauvaise qu'un film ? Un porno brut et direct que plante les costumes et la décadence de la société moderne et contemporaine.

    La critique de Cannibal Cunt :

    Aujourd'hui on retourne dans la pornographie brutale avec Oltre la follia de Luigi Zanuso, un porno/horrifique surréaliste particulièrement étrange ! Avant de débuter la chronique je remercie au passage ABORSKY Production pour m'avoir envoyé le film par mail et je signale également que la version promotionnelle que j'ai obtenue comportait un texte fixe "ABORSKY Production - Not for Commercial Use" en plein milieu de l'œuvre. J'ai donc eu pas mal de mal à me plonger dans l'univers de Zanuso et il se peut que je sois passé à côté de certains points.

     Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

     En voila une œuvre étrange et difficile à appréhender ! Divisé en 8 segments, Oltre la follia nous narre les cauchemars dépravés de son réalisateur Luigi Zanuso (qui apparaît entre chaque séquence sur son canapé puis lors du final que je vais éviter de dévoiler). Bien que le film comporte beaucoup de scène pornographiques, le film reste extrêmement éloigné d'un porno classique. Rien qu'a l'affiche on peut le deviner : Oltre la follia possède une esthétique marquée. Les décors sont travaillés, le réalisateur met en scène régulièrement divers symboles et objets (fleurs, mannequins ou encore parties d'animaux), les scènes sont souvent accompagnées de symphonies classiques en fond sonore et le jeux de couleurs donne parfois des contrastes très intéressants. Le mélange de cette esthétique avec une sexualité étrange et dépravée donnant par ailleurs un côté très surréaliste voir absurde au métrage (je reviendrais sur ce point plus tard).

    Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

     En dehors de cette esthétique marquée le film reste à fort caractère pornographique. Et pas la plus soft des pornographies ! Le film accumule les scènes déviantes et extrême jusqu'à parfois atteindre des sommets de folie sexuelle surprenants. C'est parti pour une petite énumération de débauches et sévices : urophilie, fist fucking brutaux (dont un dans l'anus d'un monsieur visiblement fort âgé), sodomie avec une sorte de corne (et pas une petite !), masturbation avec des viscères d'animaux (ainsi qu'avec une tête de cochon vers la fin de l'œuvre), éjaculation dans un assiette de soupe avant dégustation, une femme se faisant jouir dans la tête d'un mannequin, introduction de faux yeux dans des parties intimes féminines et autres joyeusetés parsèment Oltre la follia ! Il est clair que le film n'est pas destiné à tout le monde et je suis particulièrement surpris qu'une personne âgée comme Luigi Zanuso (80 piges quand même) soit derrière tant d'immondices ! Ses visions n'en restent pas moins intéressantes tout comme l'approche qu'il a de son art. Pour revenir à l'esthétique du métrage ce côté surréaliste donné par une sexualité aussi poussive dans l'excès (sans compter la présence de personnes âgées participant aux scènes d'orgies ou encore d'une transsexuelle lors du premier segment) et les décors classieux créent un décalage qui au fur et à mesure tend vers l'absurde. Le tout est tellement malfaisant et dérangé que tout un tas de détails (musique classique, masques, vieux dénudés qui attendent au fond) ont provoqués chez moi beaucoup d'amusement. Je ne sais pas si c'était le but recherché, je ne pense pas, et je pense que tout le monde ne réagira pas comme ça (surtout pour ceux qui n'ont pas l'habitude de ce genre de films, bien qu'il y ai peu de chance que des personnes "non initiées" tombent sur ce métrage) mais en tout cas ça rends Oltre la follia d'autant plus intéressant.

    Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

     Mentionnons tout de même quelques défauts embarrassants. Bon déjà pour moi la principale gêne lors de mon visionnage fut ce fameux texte anti-piratage (tout ça à cause de certains enculés qui seraient capables d'aller piquer l'œuvre avant sa sortie et de la diffuser alors que l'on leur a envoyé gratuitement mais bon je n'en fais bien sur pas partie) mais bien évidemment ce texte ne sera pas la pour les gens qui achèteront le DVD à sa sortie (ça serait un choix artistique bien peu pertinent si je puis dire ^^). Pour les véritables problèmes je citerais le jeu d'acteur parfois vraiment lourdingue, l'actrice la plus mise en avant étant malheureusement celle qui joue le plus mal (les autres s'en sortant même plutôt bien) ainsi que quelques longueur et répétitions dans les scènes (les diverses dépravations à base d'organes d'animaux tournent vite un peu en rond) mais en définitive rien de bien grave.

    Critique de Oltre la follia (aka Beyond the Madness) de Luigi Zanuso

     Pour résumer une œuvre atypique, réalisée par un bonhomme honorable de par son âge, qui ne plaira surement pas à tout le monde de par son extrême dépravation mais dont l'esthétique, la débauche et l'absurde en font une curiosité fort intéressante à découvrir. Certains seront horrifiés par tant d'immondices, d'autres rirons devant tant de malfaisance et d'absurde. Dans tous les cas une expérience à tenter. Pour ma part je n'ai plus qu'a attendre la sortie DVD (je consacrerais surement un article News au moment voulu pour) ce qui me permettra de le revoir dans de bien meilleures conditions sans ce foutu texte qui m'aura bien fait chier disons le ^^ !                                      


  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Mai 2016 à 15:49

    J'en prends bonne note de celui là. A la fois sanglant, violent, extrême et esthétique, je demande à voir

    2
    Samedi 7 Mai 2016 à 17:04

    Extrême et esthétique assurément.  Sanglant et violent je dirais pas, y'a bien du sang lors des passages avec les organes d'animaux mais bien peu et je sais pas si on peut parler de violence pour la sexualité dépravé comme dans ce film ou un Channel 309.

    En tout cas jette y un œil si t'en as l'occasion !

    3
    Androstaub
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:29
    Du porno avec de la recherche esthetique je ne demande qu'à voir.
    Je songe réaliser un jour un court-métrage (parmis tant d'autres projets) érotico-gore onirique un jour
    4
    Lundi 9 Mai 2016 à 01:33

    J'aimerais beaucoup voir des courts ou longs de ta part, érotico-gore ou non d'ailleurs. Pour Oltre la Follia franchement je pense qu'il te plaira, bien déviant et esthétique après je peux me tromper.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :