• Critique de Meat Butcher Baby de Yan Kaos

    Critique de Meat Butcher Baby de Yan Kaos

    Année : 2009

    Réalisé par Yan Kaos (alias Nekro Kaos)

    La critique de Cannibal Cunt :

    Amateurs de gore underground sans budget bien le bonsoir ! Seconde fois que je vous parle de Yan Kaos sur ce blog, la dernière fois étant pour évoquer le sympathique Necromance : A Love Story duquel je suis ressorti avec l'envie d'en voir plus de ce réalisateur. Je vous propose donc aujourd'hui de parler du court-métrage Meat Butcher Baby datant de 2009 et étant le second mis en scène par Yan Kaos après un Wrong Dose, Bad Reactions réalisé l'année précédente. Attention : spoilers ! Mais au vu du genre, le fake snuff, pas de quoi gâcher le visionnage à l'imprudent qui lirait la chronique avant de l'avoir vu. Je précise également qu'il y a deux versions de ce court-métrage : une en couleur et une en noir & blanc et, comble de la joie, cette chronique prendra en compte les deux (si c'est pas merveilleux ^^) !

    Critique de Meat Butcher Baby de Yan Kaos

     Meat Butcher Baby s'ouvre sur une femme au sol qui se fait trainer jusque dans une salle de bain par un homme masqué (le même masque que sur la cover du DVD au-dessus) et finit dans une baignoire. Puis elle se fait éventrer brutalement (le tueur sortant ses intestins de la plaie béante parcourant son ventre lors d'une assez longue séquence), retirer les yeux de leurs orbites (orbites vides qui sont ensuite tourmentés par divers choses les pénétrants), massacrer le visage à coups de hache, couper les membres ... Voila qui promet un véritable festival de gore donc ! Avant de venir aux défauts, tous mineurs voir insignifiants sauf un qui lui pour le coup est vraiment handicapant, je me dois de parler du principal atout de ce court-métrage : l'ambiance. Tout d'abord visuellement, dans la version en couleur on retrouve une caméra de mauvaise qualité qui s'inscrit parfaitement dans le contexte fake snuff et n'est pas sans rappeler les fameux August Underground. La réalisation est très simple mais il n'en faut pas plus couplé au visuel pour impliquer le spectateur et le faire rentrer dans l'univers de Meat Butcher Baby. Dans la version en noir & blanc j'ai presque envie de dire que ça rend encore mieux, ça donne vraiment du charme au métrage. Au niveau sonore il s'agit de la même bande son peu importe la version, et pareil il s'agit de bruitages malsains qui aident encore plus à donner une atmosphère malaisante au tout. Alors certes les bruits émis par le tueur sont un peu agaçants à la longue car répétés un grand nombre de fois et on repère un ou deux faux raccords mais ce Meat Butcher Baby est bien parti pour être un petit fake snuff de très bonne facture. Mais voila le gros problème : les effets spéciaux !

    Critique de Meat Butcher Baby de Yan Kaos 

    Ceux ci sont tout simplement totalement invraisemblables. Aucun réalisme et même au delà de ça ils ne rendent pas bien visuellement. Un vrai problème pour un métrage censé nous immerger dans un univers malsain et réaliste comme est censé le faire un fake snuff ! Alors bien sur ce n'est pas la faute de Yan Kaos : il fait ses effets lui même avec passion et les moyens du bord, c'est à dire pas grand chose. Mais la ou dans Necromance : A Love Story les effets, bien que cheap et avec j'imagine pas beaucoup plus de budget, passaient pour moi plutôt bien à l'écran (non seulement car le ton du film est différent et aussi car ils étaient tout de même meilleurs) ici ça m'a presque totalement déconnecté de Meat Butcher Baby ! Disons le : les effets gore sont vraiment très mauvais ... Et l'expérience perd grandement de son intérêt ainsi. Selon la version certains effets passeront mieux que d'autres mais globalement c'est raté.

    Critique de Meat Butcher Baby de Yan Kaos

    Meat Butcher Baby aurait donc tout pour plaire mais les effets spéciaux vraiment mauvais par manque de budget gâchent l'expérience. Malgré tout ce court-métrage a tout de même le mérite d'avoir été une source d'inspiration pour certains comme par exemple pour les Snuff Tapes (dont je vous parlerais surement un jour), de contenir de bonnes idées (même si rien de révolutionnaire) et a été fait avec de bonnes intentions par un réalisateur passionné. De plus, pour parler de temps en temps avec Yan, c'est quelqu'un de vraiment passionné et qui semble s'améliorer de films en films. Déjà avec Necromance : A Love Story bien plus recommandable en tout points et récemment avec Blood Orchestra : Cacophony of Death que je n'ai pas encore vu mais que son créateur décrit comme sa meilleure création ! J'y jetterai donc un œil à l'occasion ainsi qu'a Meat Butcher Baby 2 car si il m'offre la même chose avec de meilleurs effets gore moi je suis preneur ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :